Facebook

Nouveautés

Nuage de tags

Vous êtes ici : Accueil > Deux pionniers du manga d'auteur : Yoshihiro Tatsumi & Yoshiharu Tsuge

Deux pionniers du manga d'auteur : Yoshihiro Tatsumi & Yoshiharu Tsuge

couverture Les japonais n'ont pas attendu, la popularisation de l'expression "roman graphique" par l'américain Will Eisner ni le succès la nouvelle vague de la BD alternative française emmenée par l'Association, pour écrire des BD d'auteurs et ce dès la fin des années 50 ( bien avant Jirō Taniguchi).

Un des ses pionniers  est mangaka, originaire du Kansaï, Yoshihiro Tatsumi qui créa le style gekiga - « dessins dramatiques » - dont la cible éditoriale était les adultes. Ces manga abordaient des sujets graves et faisait preuve de réalisme non pas au niveau du dessin mais dans leur « souci de donner à l'œuvre une vraisemblance fondée sur l'observation du comportement humain. »

La revue Garo spécialisée dans l'underground et les œuvres d'avant-garde publia de nombreux gekiga. Ce fut, également, au sein de cette revue que Yoshiharu Tusge contribua à créer une nouvelle forme le Watakushi manga ,  « la bande dessinée du moi » dérivé du terme « roman du moi » employé en littérature nippone.

Il s'adressait lui aussi à un public plus mûr et contrairement à ce que pourrait suggérer le nom de ce nouveau genre, il ne s'agissait  forcément de récits autobiographiques : « si il y a bien ressemblance  entre l'auteur et le personnage principal ", leur assimilation reste aléatoire  » ( Maréchal Béatrice. La Bande dessinée du moi, un genre singulier. In: Ebisu, n°32, 2004. pp. 155-182 ).

Il est donc temps de (re)-découvrir l’œuvre de ses pionniers et maître de la bande dessinée indépendante nippone !

 

  Yoshihiro Tatsumi

- Yoshihiro Tatsumi. L' Enfer. Paris : Ed. Cornelius, impr. 2008 couverture enfer

Recueil de nouvelles graphiques liées par la noirceur des récits contés par Tatsumi reflétant ainsi bien n les cotés obscures de la société japonaise de cette époque.

" Une petite comédie humaine rappelle Balzac et Faulkner avec une acidité inédite. " (Extrait de la présentation de l'éditeur)

 

 

 

 

 

couv- Une vie dans les marges. Premiere et Deuxieme epoque. Paris : Ed. Cornelius, 2010 et 2011.

  Une vie dans les marges. Premiere et Deuxieme epoque.
Paris : Ed. Cornelius, 2010 et 2011.

" Une vie dans les marges donne à voir de l’intérieur la manière dont le manga s’est construit dans ces années-là, passant en peu de temps de l’âge d’or à l’âge industriel. Il invite dans cette évocation les figures mythiques de ce domaine et nous les montre telles qu’elles étaient avant que l’histoire ne les statufient.
Pour le profane, cette fresque dresse un tableau unique du Japon des années d’après-guerre et de ses classes populaires luttants pour la survie quotidienne. De l’essor économique des années 1950 jusqu’aux crises des années 1960, Tatsumi dépeint avec force un pays et une société en pleine mutation. "

 

Yoshiharu Tsuge

 Remercions vivement les éditeurs Atrabile et Cornélius, qui rendent enfin accessible en français l’œuvre de mangaka !

- L' homme sans talent. Geneve : Atrabile, 2018. .

 " Chef d’oeuvre : voilà un mot bien galvaudé, mais amplement mérité par ce magnifique joyau noir qu’est L’Homme sans talent. Initialement publié dans les années 80 au Japon, traduit en français par ego comme x en 2004, cette œuvre emblématique du watakushi manga («bande dessinée du moi») n’était plus disponible depuis de nombreuses années. (...)  Le personnage central en est un auteur de manga, intègre et jusqu’au-boutiste, qui refuse les compromis et les travaux de commande; face aux vicissitudes de l’existence, il semble décidé à faire de sa vie une étrange ode à l’échec, en vendant des cailloux piochés dans la rivière, dont personne ne semble vouloir. Lentement mais sûrement, il se met lui-même au ban d’une société qui ne l’intéresse plus, comme un laissé pour compte volontaire." (présentation de l'éditeur)

 

 

Les fleurs rouges : oeuvres 1967-1968.  [Paris] : editions Cornelius, 2019.

" Le style de Tsuge est déjà très affirmé et les histoires présentées dans ce volume sont emblématiques du degré de sophistication mis au point par l’auteur pour témoigner de la profondeur des sentiments humains. On le voit étendre son périmètre et affiner une narration construite sur l’implicite et l’étrangeté des points de vue. Yoshiharu Tsuge ferme ici la porte aux héros pour laisser toute sa place à l’indicible. Il fonde une dramaturgie en rupture avec les codes de l’époque et, poursuivant sa quête d’authenticité, il impressionne ses pairs dans une émulation qui va faire de lui la référence incontournable de sa génération. " (Présentation de l'éditeur).

SHARE

Catalogue

Recherche rapide

Connexion utilisateur

Par défaut, votre mot de passe est votre nom de famille. Il est recommandé de le modifier dès votre première connexion. En cas d'oubli ou de dysfonctionnement, adressez vous au personnel.