Facebook

Nouveautés

Nuage de tags

Vous êtes ici : Accueil > Ressources > Parcours thématiques > Robot & Cie > Les robots et la SF : contamination mécanique d'un genre

Les robots et la SF : contamination mécanique d'un genre

L'écrivain tchécoslovaque Karel Čapek fut le premier à utiliser le mot robot  dans sa pièce Rossumovi univerzální roboti (le mot tchèque robota signifie « travail forcé »).

Ce terme fut depuis repris dans de nombreuses langues, popularisé notamment par les écrivains de science-fiction qui firent de ces créatures une des figures centrales du genre. Avec l’avènement du robot, la révolte des machines constitua une des thématiques majeures de la SF de la première moitié du XX ième siècle

Fritz Lang. Metropolis. 1927

L'une des premières apparitions à l'écran d'un robot : une femme fatale androïde créée à partir de la plastique de Brigitte Helm, une star du cinéma muet.


 

 

Asimov


Asimov on Throne GNU Free Documentation License Rowena Morrill L'auteur de SF le plus prolifique et le plus populaire de l'après-guerre s'est beaucoup intéressé à la robotique auquel il a consacré tout un cycle romanesque qui a été repris par d'autres auteurs dans plusieurs séries. On l'associe d'ailleurs aux fameuses lois de la robotiques sur lesquelles reposent de nombreux développement du Cycle des Robots mais qui sont en fait de John W. Campbell, responsable de la revue astounding à laquelle contribua Asimov.

 

 

 

(GNU Free Documentation License, Rowena Morrill)

Les trois lois de la robotique

Première loi
Un robot n'a pas le droit de blesser un être humain ni de permettre par son inaction qu'un être humain soit blessé.
A robot may not injure a human being, or, through inaction, allow a human to come to harm.
Deuxième loi
Un robot doit obéir aux ordres donnés par les êtres humains, sauf quand de tels ordres entrent en conflit avec la première loi.
A robot must obey orders given to him by human beings except where such orders would conflict with the First Law.
Troisième loi
Un robot doit protéger sa propre existence à la condition que cette protection n'entre pas en conflit avec la première et la deuxième loi.
A robot must protect its own existence as long as such protection does not conflict with the First or Second Law.

Isaac Asimov. Le grand livre des robots (T01) : Prélude à Trantor. Paris : France loisirs, 1999

contient :
- Nous les robots (trente-trois nouvelles dont quatre inédites en français)
- Les Cavernes d'acier
- Face aux feux du ciel

" Le grand livre des robots débute par un ensemble de trente-trois nouvelles. On y rencontre des robots devenus des jouets inoffensifs, des serviteurs irréprochables, des amis sûrs. Mieux encore, les nouveaux modèles sont conscients, autonomes, sensibles. Lorsqu'ils se mettent à exploiter les failles des fameuses Lois de la robotique ils déclenchent parfois ders catastrophes, mais sauvent parfois des vies humaines.

Avec Les cavernes d'acier et face aux feux du soleil, nous faisons la connaissance du détective Elijah Baley, de la police de New York, et de son associé, un robot Spacien aux caractéristiques humanoïdes très prononcées, Daneel Olivaw. Sur Terre où l'asphyxie menace, puis sur Solaria, une planète extérieure, ils doivent résoudre plusieurs affaires criminelles. Des intrigues passionnantes, pleines de malice et d'une logique implacable."

Un défilé de robots.  Paris : J'ai lu, 2007

"Dans Les robots, nous avons fait connaissance du Dr Susan Calvin, robopsychologue de l'United States Robots, Inc. Nous la retrouvons ici dans une nouvelle série de récits consacrés aux robots positroniques, c'est-à-dire garantis inoffensifs et dévoués à l'homme.

Mais un robot prévu pour l'environnement lunaire ne peut-il être dangereux sur Terre en raison de sa programmation même ? Un autre ne peut-il nuire aux humains en croyant les protéger ? Est-il concevable de risquer la vie d'un homme pour sauver l'existence d'un robot prototype, d'un fabuleux prix de revient ?

C'est à de tels problèmes que Susan Calvin va être confrontée, mais surtout à la terreur innée que suscitent les robots chez l'homme de la rue, qui voit toujours en eux la monstrueuse création du Dr Frankestein."

jaquette dvdAlex Proyas. I, robot.. 20th century-Fox home entertainment [éd.], 2005.

Le film I Robot est une libre adaptation du roman éponyme (les Robots en français). Si le scénario respect bien les lois de la robotique, il incorpore à l'intrique des éléments étrangers à l’œuvre originelle comme  par-exemple le meurtre d’un homme par un robot.

SHARE

Catalogue

Recherche rapide

Connexion utilisateur

Par défaut, votre mot de passe est votre nom de famille. Il est recommandé de le modifier dès votre première connexion. En cas d'oubli ou de dysfonctionnement, adressez vous au personnel.